Débuter avec DataFederator

Cet article a pour but d'expliquer les principes de base pour débuter avec l'outil DataFederator.

Commentez Donner une note à l'article (4)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil Pro

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

1. Introduction

DataFederator est un module de la suite SAP Business Objects qui permet de créer un univers en pointant sur plusieurs bases de données.

Il peut également être utilisé comme ETL.

Une fois le module installé, le projet se déroule en quatre étapes :

  • DataFederator Designer ;
  • création de la connexion ODBC pointant sur le projet ;
  • création de l'univers ;
  • création des rapports.

Nous allons nous intéresser uniquement à la partie Designer de DataFederator.

2. DataFederator Designer

2-A. Création d'un projet

Une fois connecté sur l'interface DataFederator Designer,cliquez "Add Project".

Image non disponible

Entrez un nom pour ce projet, des commentaires... Nous ferons très original dans notre cas, avec le projet "Test"

Image non disponible

Dans l'ensemble des interfaces DataFederator, il n'y a pas de "OK" ou "Appliquer". Il faut toujours cliquer sur "Save" qui se situe en haut de la fenêtre.

2-B. Import des DataSources

Le projet est créé. Il faut maintenant importer les tables sources des différentes bases de données.

Cliquez sur "Add" puis sur "New datasource from an existing table".

Image non disponible

Donnez un nom à cette table, et sélectionnez le type de SGBD. (Oracle dans notre cas).

Image non disponible

Selon le SGBD choisi, différents paramètres sont à renseigner pour atteindre la base :

Image non disponible

Après validation des paramètres, cliquez sur "Update all tables" pour accéder à toutes les tables/vues de votre base.

Image non disponible

Sélectionnez vos tables et cliquez sur "Update" :

Image non disponible

Les tables rapatriées apparaissent en "draft", il faut cliquer sur "Make final" pour valider.

Image non disponible

Pour ajouter plus tard d'autres tables de cette base, il faut repasser en mode draft, sélectionner les nouvelles tables, et repasser en mode final.
Répéter ces opérations autant de fois que vous avez de BDD différentes.

2-C. Création des Target Tables

Les target tables sont les tables qui seront utilisées dans l'univers DataFederator. Ce sont en quelque sorte des vues créées sur DataFederator.

Il existe deux possibilités pour les créer : à partir d'une table existante, ou à partir de rien.

Je partirai d'une table existante afin d'éviter de créer toutes les colonnes une à une...

Image non disponible

Sélectionnez votre table source dans l'arborescence proposée.

Image non disponible

L'option "Create default mapping rule" permet d'associer directement chaque colonne de la target à chaque colonne de la table source.

Abordons maintenant ce mapping...

2-D. Modifications, mappings...

Il existe un mapping par target table, accessible via l'arborescence sur la gauche :

Image non disponible

Le mapping est composé de plusieurs encadrés :

  • General : nom, commentaires...
  • Mapping formula : modification du mapping ;
  • Table relationship and pre-filter : ajouter des tables au mapping, des filtres...
  • Impact and lineage : permet de visualiser les impacts du mapping sur d'autres target tables par exemple ;
  • Constraint checks : vérifier les primary keys
  • Mapping rule test tool : permet de requêter sur votre mapping afin de visualiser une partie de l'extraction.
Image non disponible

Le rectangle "S1" représente une table (le nom de l'alias est modifiable). Cliquez sur "Add table" pour ajouter une autre table à ce mapping. Ensuite, il faut cliquer sur "Add relationship" pour faire la jointure entre les deux tables.

Il reste à ajouter de nouvelles colonnes à cette target table et de les faire pointer sur la deuxième table (S2.NomDeColonne).

L'ajout de préfiltres permet comme son nom l'indique de filtrer les données en amont, afin de restreindre la volumétrie par exemple.

Image non disponible

Les préfiltres (comme les mappings) utilisent une interface proposant différentes formules pour l'élaboration de la requête :

Image non disponible

2-E. Export du projet

Pour déployer le projet sur le serveur, cliquez sur "Deploy" :

Image non disponible

Entrez un nom à cet export et les différentes infos du serveur :

Image non disponible

Pour finir, il ne reste plus qu'à créer une connexion sur votre serveur BO pointant sur le référentiel DataFederator, et de créer votre univers. (Du Business Objects pur et dur ;) )

3. Remerciements

Je tiens à remercier TomDuBouchon, qui m'a poussé à écrire cet article.

Je remercie également toute l'équipe de developpez.com pour l'hébergement, et les conseils qui m'aident quotidiennement.

Merci aussi au correcteur de cet article, Claude Leloup.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 02/11/2011 Gael Lemaux. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.